skip to Main Content
L’ARRIVEE D’ALMA DANS NOTRE VIE

L’ARRIVEE D’ALMA DANS NOTRE VIE

Tout est parti d’une conversation Whats App entre Alice et moi. Il y a un an jour pour jour. Une conversation dans laquelle elle me faisait part avec admiration de l’ampleur des potagers urbains à New-York (pas étonnant que son message s’adresse à moi, je suis sa seule amie écolo !). Et comme souvent le hasard fait bien les choses, il se trouve que je bossais à ce moment-là sur le Plan Climat de la Ville de Paris. J’étais donc au courant que ça se passait aussi chez nous ! Et j’avais bien en tête l’ambition de la ville : végétaliser 100 hectares d’ici 2020 dont un tiers spécifiquement dédié à l’agriculture urbaine !

Imaginez un peu…100 hectares c’est l’équivalent de 143 terrains de foot, de quoi donner un air de Giverny à notre belle ville de Paris !!!

Cette dernière nouvelle faisait écho à notre obsession de retrouver un peu d’air frais, de végétation et de goût dans notre quotidien de citadines.

Après pas mal de recherches et de jolies rencontres, nous avons découvert l’univers incroyable de l’agriculture urbaine… et figurez-vous que ça pousse partout ! C’est simple, l’agriculture urbaine est en train d’envahir un maximum de lieux inoccupés de Paris, aussi improbables soient-ils.

Et pour s’adapter à ce milieu urbain, les agriculteurs ont dû faire preuve d’inventivité ! Ils ont imaginé des techniques de maraichage assez déconcertantes qui demandent une expertise pointue et des installations sacrément innovantes. Certains ont choisi le travail de la terre dans des jardins ou dans des bacs. D’autres ont préféré s’en défaire et construire des cultures verticales hors-sol, haut perchées sur des toits ou bien nichées dans des parkings et même des containers, guidées par la lumière de leds qui reproduisent les effets du soleil. Je me souviens encore du regard ébahi d’Alice, la première fois qu’Agricool nous a ouvert les portes de son container !

Vous vous demandez sûrement, qui est assez fou pour se lancer dans ce type de production ? Nous aussi ! Et je dois dire que la rencontre avec les agriculteurs urbains a rendu notre aventure d’autant plus fascinante. Ce sont avant tout des visionnaires passionnés, animés par de fortes convictions et avec qui les échanges sont captivants. (Nous avons tant à vous dire sur leur métier et leur travail, nous nous ferons un plaisir de vous conter tout cela dans de prochains articles).

Réussir à cultiver des fruits et légumes en pleine ville est un concept déjà assez wahou ! Mais alors lorsqu’on découvre les multiples vertus de l’agriculture urbaine, on ne se pose plus mille questions ! Terminée la salade caesar à plus de 15€ servie avec des tomates bourrées de pesticides, qui ont parcouru des milliers de kilomètres et qui, une fois dans notre assiette, sont comme des coquilles vides : sans goût et sans valeurs nutritionnelles !

Et oui, en plus d’être pleines de goût, de fraîcheur et de vitamines parce qu’elles sont récoltées à maturité le jour-même, les tomates citadines sont cultivées sans pesticides ! (Et autre bonne nouvelle, il n’y a pas que des tomates !)

On note une longue liste de « pépites » liées à l’agriculture urbaine et à la végétalisation. Je vous en cite quelques unes mais nous prendrons biensûr le temps de s’étendre sur ces sujets par la suite : rôle pédagogique important, amélioration du cadre de vie et de la santé des citadins, maintien de la biodiversité, stockage de carbone, rafraichissement de l’air, rétention des eaux pluviales, et j’en passe… Vous l’aurez compris, il ne nous a pas fallu longtemps pour prendre l’ultime décision : quitter nos jobs respectifs et prendre part à ce beau cercle vertueux !

Bref, voilà comment est né ALMA Grown in town, ! D’une envie folle de participer à ce grand mouvement et d’en faire profiter tous les citadins !!

14 mois après quelques échanges anodins entre deux amies de longue date, la première boutique ALMA va voir le jour ! Le 12 Juin marquera le début d’une aventure avec pour point de départ l’ouverture d’une grande boutique pendant 4 mois. Ça se passera au 14 rue du Château d’Eau, dans le 10e arrondissement de Paris du 12 juin au 7 octobre.

Cette première étape est éphémère, elle nous permettra de voir si ALMA vous plait (et puis il faut bien rassurer notre banquier). Mais nos ambitions vont bien au-delà, nous comptons ouvrir sur le long terme, à Paris puis ailleurs si la chance nous sourit !

Le compte à rebours est lancé ! Nous avons hâte de vous ouvrir les portes de notre belle boutique, dont la devanture bleu turquoise devrait vous interpeller !

Marion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top